Les enjeux de la coqueluche: symptômes, prévention et statistiques mondiales

Hopital News » Maladie » Les enjeux de la coqueluche: symptômes, prévention et statistiques mondiales

La coqueluche est une maladie respiratoire qui peut être sévère, qu’elle touche un nourrisson non vacciné, un adolescent ou une personne âgée. Il y a en moyenne 24 millions de cas chaque année et 160 000 décès chez les enfants de moins de 5 ans. De nos jours, la vaccination reste le meilleur moyen pour prévenir cette infection et il est recommandé de faire des rappels réguliers pour maintenir ce niveau de protection.
Dans l’article suivant, vous découvrirez tout ce que vous devez savoir sur cette maladie: symptômes, prévention et statistiques dans le monde entier. Partons à la découverte des enjeux liés à la coqueluche!

 

Dans le meme genre : 7 signes indicateurs d'un foie malade : comment les reconnaître ?

Symptômes de la coqueluche

La coqueluche est une maladie respiratoire sévère à tout âge et elle peut être particulièrement risquée pour les nourrissons non ou partiellement vaccinés et les personnes immunodéprimées. Les symptômes caractéristiques de la coqueluche comprennent :

Comment identifier la coqueluche ?

Un moyen fiable pour identifier la coqueluche est en effectuant un test PCR qui vérifie si le patient présente des traces de Bordetella pertussis, une bactérie transmise lorsque quelqu’un tousse ou éternue. La condition devrait alors être traitée avec des antibiotiques afin de réduire le temps et l’intensité des symptômes.

Avez-vous vu cela : Les profondeurs de la démence: symptômes, traitement et diagnostic précoce

Prévention de la coqueluche

La vaccination est très importante pour prévenir la coqueluche et il existe un calendrier de vaccination recommandée pour chaque population (de 0-18 ans). Les nouveau-nés devraient recevoir 4 doses (une dose par mois) des 9 premiers mois ; Ensuite, cela se poursuit par 3 autres doses entre 12-18 mois rouges, 5 ans et 11-12 ans.

Les jeunes adultes qui n’ont pas encore reçu leur troisième dose avant 19-20 ans devraient également demander à leurs médecins un rappel. Les femmes enceintes devraient recevoir la vaccination contre la coqueluche avant la fin du deuxième trimestre de leur grossesse.

En plus des doses initiales, les rappels sont également recommandés pour tous les groupes et à intervalles réguliers (environ une fois tous les 10 ans). Cela permet d’assurer une protection durable et efficace contre la coqueluche chez toutes les personnes vaccinées.

Statistiques mondiales sur la coqueluche

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il y a eu approximativement 24 millions de cas de coqueluche dans le monde, dont 160 700 décès chez les enfants âgés de moins de 5 ans. Ces chiffres sont stables depuis 2016 et continuent à varier selon les pays et les régions.

En France, il y a eu environ 20 000 cas signalés entre 2011-2017, bien que ce chiffre puisse varier considérablement chaque année. Le risque est particulièrement présent chez les nourrissons qui n’ont pas reçu suffisamment de doses avant l’âge de 2 ans, ainsi que chez les personnes âgées et celles qui ont un système immunitaire affaibli.

L’incidence globale diminue à mesure que plus de personnes se font vacciner contre la coqueluche et cette tendance est encourageante. La vaccination reste cependant l’un des moyens essentiels pour protéger contre la maladie, car elle peut empêcher ou réduire le nombre d’infections graves et est très efficace contre l’infection à Bordetella pertussis.

Il est donc important que tous ceux qui sont concernés par la menace de la coqueluche soient correctement informés des risques associés et prennent les bonnes mesures pour prévenir son apparition et transmettent sa propagation.

Les enjeux de la coqueluche: symptômes, prévention et statistiques mondiales

Retour en haut